Pratiques et rites sexuels au Rwanda

Au Rwanda, l’acte sexuel était soigneusement élaboré et centré autour d’une méthode originale de faire l’amour : le 'kunyaza'. Sorte de Kamasutra africain, le 'kunyaza' provoque imparablement un orgasme profond et est ainsi en train d'être adopté à une large échelle mondiale.

photo Antoine Nyetera

Gaspard Musabyimana, PRATIQUES ET RITES SEXUELS AU RWANDA.

Dans le Rwanda ancien, la sexualité avait pour rôle et par ordre d’importance, d’élargir le lignage, de réguler la vie quotidienne par des rites et des interdits et d’assouvir les instincts. La finalité du mariage n’était pas tellement la jouissance sexuelle mais plutôt la procréation.

 

Par une fine subtilité, des partenaires sexuels multiples étaient admis par la coutume sans que cela ne puisse provoquer outre mesure des jalousies dans le couple ou casser l’harmonie familiale.

 

Le gukuna, consistant en l’étirement des petites lèvres de la vulve, était, chez la jeune fille rwandaise pubère, non seulement une préparation à la vie sexuelle, mais aussi sa performance sexuelle en dépendait largement après son mariage.

 

L’acte sexuel était soigneusement élaboré et centré autour d’une méthode originale de faire l’amour qu’est le kunyaza. Pratiquée avec art, elle provoquait l’écoulement des secrétions vaginales au cours du coït et accélérait la jouissance sexuelle jusqu’à atteindre l’orgasme.

Paris, Editions L'Harmattan, ISBN:2-296-01087-3192, juillet 2006

 

 


Catégories

Coutumes rwandaises, Culture et coutumes rwandaises, Sexualite rwandaise

 

[ <-  Retour ]

Commentaires / réactions

Displaying results 1 to 6 out of 6

Kim from canada (Friday, 14-01-11 06:29)

Bonjour,
J'aimerais être franche avec vous, l'éjaculation féminine n'appartient pas à toutes les femmes grosses ou petites lèvres. Ca n'a aucun rapport avec la longueur, la largeur ou même la position de l'acte sexuel. Je respecte totalement vos préférences mais il ne faut pas décourager les autres femmes d'autres pays en leur disant de s'étirer les lèvres pour avoir plus de plaisir.
La jouissance vient avec le plaisir mutuel.

 

NDIZEYE Emmanuel from Butare/Rwanda (Wednesday, 19-08-09 15:57)

Je n'ai pas eu l'occasion de lire ce livre, mais la pratique de Kunyaza je ne sais pas reellement comment interpreter. Les uns disent que c'est de l'eau qui jaillit et les autres ce sont des urines.Comment on fait d'abord por reussir? Est-ce que ce ne sont pas des spermes? Merci pour votre intervention

 

NIZEYE Emmanuel from Butare/Rwanda (Wednesday, 19-08-09 15:56)

Je n'ai pas eu l'occasion de lire ce livre, mais la pratique de Kunyaza je ne sais pas reellement comment interpreter. Les uns disent que c'est de l'eau qui jaillit et les autres ce sont des urines.Comment on fait d'abord pour reussir? Est-ce que ce ne sont pas des spermes? Merci pour votre intervention

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXxx from Brussels-Belgium (Monday, 13-07-09 17:17)

Très Cher MUSABYIMAMNA,

Auriez-vous l'amabilité de me donner des renseignements sur le rituel(les rites) de kubandwa ou tout simplement des renseignements relatifs au(x) culte(s) de Dieu dans l'ancien Rwanda-Urundi? et bien sûr des sources historiques qui en font référence?

Bien à vous,

 

amahoro from Brussels Belgium (Wednesday, 25-03-09 23:30)

Bonjour.Tout d'abord merci, car votre livre est très éclairant sur un sujet tabou chez les Rwandais.
J'ai 24 ans, et j'ai quitté le Rwanda vers l'âge de 10 ans, là-bas je vivais dans la capitale.
N'ayant jamais entendu parler des pratiques et rituels dont vous faites allusion dans votre livre, je me pose les questions suivantes:
- Les pratiques et rites sexuels que vous décrivez, quand ont ils cessé d'exister? S'ils sont encore pratiqués, dans quelles régions du Rwanda?
- Question plus personnelle: à mon sens la pratique gukuna, n'était pas très répandue au Rwanda, dans les années 80 et 90. En effet, aucune de mes tantes, ni ma mère, ni copine, ne m'en ont parlé. Pensez-vous que cela est vrai pour tous les habitants de la capitale? Et sinon, quelles sont les raisons pour lesquelles on en parlait pas aux jeunes filles? Enfin, pensez-vous que cette méthode est réellement efficace, et meilleure au point que ce soit nécessaire de la perpétuer? (je pense au jour où j'aurais une petite fille par exemple)
- Par rapport à la méthode kunyaza, je voudrais vous dire que je suis surprise parce qu'en fait mon copain appliquait cette méthode sans en avoir jamais entendu parler. Pensez-vous que cette méthode est encore répandue chez les jeunes rwandais, surtout ceux de la diaspora?
- Sur la question de la cérémonie de mariage, la fête de la dotte appliquée aujourd'hui en diaspora, d'où est-ce que cela vient? Parce que dans votre livre vous ne parlez pas des échanges d'amasuka, tabac, etc et vous parlez de choses qui sont totalement absentes dans les mariages actuels?
- Enfin, j'ai entendu dire par quelqu'un qu'au Rwanda à l'époque ancienne, pour favoriser les mélanges ethniques, on faisait de l'échangisme lors de cérémonies, où les participants étant masqués, (tutsi, hutus), copulaient en échangeant les partenaires.Les femmes tombaient enceinte et devaient élever les enfants avec leurs maris, sans considérer le fait qu'ils n'étaient pas les pères. Pensez-vous que cela a réellement existé? Sinon, comment expliquer les mélanges ethniques alors qu'on sait qu'à l'époque ce n'était pas possible de se marier entre différentes ethnies?
Merci d'avance pour vos réponses

 

sambe mame moussé dior from dakar sénégal (Monday, 23-02-09 13:47)

Bonjour, un grand merci d'avoir sorti ce livre qui est tr&s instructif, j'ai pris tout mon temps pour le lire pendant ce week end mais ce qui me parait bizard comme j'ai passé à l'acte la femme n'arrive pas à couler beaucoup d'eau,et merci pour tout j'attends avec impatience votre réponse.

 

Autres messages :

 

Ajouter un commentaire / Réagir

Ecrire ici